Un après-fêtes en mode détox

Un après-fêtes en mode détox
Valérie

Bonjour les Gourmands !

Elles sont déjà loin ces fêtes mais….elles ont laissé des traces , non ?

Devant les demandes de plusieurs d’entre vous, je vous donne un récapitulatif du plan d’attaque à mettre en place pour retrouver le tonus, « l’oeil « brillant » et affronter ces semaines d’hiver qui s’annoncent un peu frisquettes !!

J’ai lu dans le magazine Pep’s de janvier l’interview du Docteur Gilles Demarque qui  explique très bien l’intérêt de faire une détox.

« Après quelques excès, il est important de rétablir l’équilibre. L’abus d’alcool, de graisses saturées, de protéines et de sel a engorgé votre organisme. Il doit métaboliser plus de nutriments et éliminer plus de déchets. C’est ce trop-plein qui entraîne les troubles digestifs, la fatigue et aussi quelquefois les effets inflammatoires (hépatite, goutte, colique néphrétique, etc.), ainsi que la formation de radicaux libres, principale cause de vieillissement.La détox va soulager les organes d’épuration (foie, rein, intestins) »

Alors, après avoir lu cette analyse du docteur Demarque, vous êtes convaincus ?

Mes conseils :

1/ Boire boire boire… beaucoup d’eau ! Pour éliminer les toxines et favoriser le transit.

De l’eau plate, de l’au gazeuse, des tisanes, du rooibos, des soupes de légumes aux repas, des jus de fruits frais (pour les vitamines).

2/ Réduisez le sel : il était très présent dans ce que vous avez mangé pendant les fêtes. Le sel a tendance à favoriser la rétention d’eau et cette sensation de gonflement. Donc, vous ne sortez pas la salière et vous ressortez les épices et les herbes pour donner du goût à vos plats !

3/ Essayez de limiter au maximum les produits industrialisés qui contiennent sel, sucre, conservateurs, additifs, graisses saturées, et très peu de vitamines et de fibres.

4/ Privilégiez les fruits et les légumes qui eux, sont sources de nutriments qui vont faire que vous aller éliminer !

Sous toutes les formes : soupes, purées, cuits, crus, vapeur, etc.

5/ Changez vos modes de cuisson : vapeur, papillotes, étouffée, grill.

6/ Limitez les protéines animales : elles provoquent plus de travail pour les reins et contiennent des matières grasses saturées difficiles à digérer.

Essayez de limiter si vous ne pouvez pas vous en passer les protéines animales à 1 repas par jour (une portion qui ne dépassera pas plus de 120 grammes).

Idéalement privilégiez  les légumineuses (fèves, pois chiches, lentilles, etc).

 

Exemple de journée

Petit déjeuner

1 thé vert ou rooibos

1 tanche de pain complet avec un peu de purée d’amandes ou de la margarine non hydrogénées

1 fruit frais

3 pruneaux

Déjeuner

Escalope de dinde ou de poulet/filet de poisson blanc si vous préférez

120 grammes de riz

150 grammes de légumes

1 yaourt de soja

1 fruit

Dîner

Poêlée de champignons avec marrons

1 yaourt de soja

1 compote de fruits (maison sans sucre ajouté en plus), si vous achetez dans le commerce, privilégiez les purées de fruit aux comptes qui auront du sucre ajouté

 

 

 

 

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 62 = 71

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.