Delibento, une idée top !

Delibento, une idée top !
Valérie

Voilà une belle idée !!

A quand à Paris ?

Belle et longue vie à Delibento !

 

Jean-Loïc GUÉRIN. Ouest France
Une nutritionniste de Laval lance un nouveau concept de barquette repas délivrée en distributeur automatique.

Delibento propose un menu équilibré, sain et issu des circuits courts, à 7,50 €. Pour déjeuner, le travailleur pressé a-t-il d’autres choix que le sandwich triangulaire ou la barquette-repas du supermarché ? « Oui », assure Nathalie Hutter-Lardeau, une nutritionniste lavalloise qui connaît le milieu de l’entreprise pour avoir travaillé au sein du groupe mayennais Lactalis. Depuis, elle a fondé Atlantic Santé, une boîte de conseils en nutrition santé.

L’idée lui est venue en 2013, au cours d’un voyage au Japon, à la vue des bento, ces célèbres petites boîtes remplies de différents mets, sorte de « gamelle » des travailleurs japonais. « Pourquoi ne pas créer un repas frais, sain et de qualité ? Qui plus est, composé de produits locaux. Il pourrait être délivré par les distributeurs réfrigérés, dans les cafétérias d’entreprise ou les hôtels. »

Banco, la chef d’entreprise se rapproche d’Europlastiques, une entreprise mayennaise spécialisée dans l’emballage. Un prototype est élaboré dans ses laboratoires et le projet défendu par la CCI 53, auprès du gestionnaire en affaires Bpifrance. L’organisme public lui accordera 40 000 € sur une mise de fond évaluée à environ 135 000 €. « Sans compter nos heures de travail ! » Le Delibento, c’est son nom, est sur les rails…
Au micro-ondes

Son concept s’affine. « Pour le lancement, nous avons conçu cinq recettes : gourmande, énergétique, light (moins de 550 calories), végétarienne et sans gluten. » Sur le principe, le repas est constitué d’une entrée, d’un plat principal du genre filet mignon de porc sauce moutarde accompagné d’un écrasé de patates douces. Puis d’un fromage et d’une compote. « Des produits, de préférence, en circuits courts. Lactalis fait des compotes, Monbana des chocolats. Pour les plats cuisinés, nous faisons appel à Gel Manche et au Vendéen Ronthio. Enfin, Gerblé propose des biscuits, y compris sans gluten. »

Le tout est conditionné dans une boîte à cinq compartiments, que l’on peut réchauffer au micro-ondes. Enfin, l’assortiment est conditionné par des personnes handicapées de l’Esat de Château-Gontier (Mayenne).

Reste à conquérir les réseaux de distribution, une des clés de la réussite. « L’idée a séduit le syndicat de la distribution automatique, regroupant notamment les sociétés Pélican Rouge et Planète DA. Il représente un marché de 2 milliards et 600 000 distributeurs en France, dont 80 % en entreprise. » Ce secteur d’activités décline depuis quelque temps. « Le snacking n’est pas très tendance. C’est pourquoi nous travaillerons ensemble, afin d’améliorer l’offre » ajoute la Lavalloise.

Vendu 7,50 €, et 9,50 € pour le sans gluten, le Delibento est encore en phase de test dans des distributeurs d’entreprise tels Actual, Engie et la faculté de droit-éco de Rennes. « Les premiers retours sont excellents à 90 %. Toutefois il faudra élargir la gamme », se réjouit la diplômée de l’Essec Paris. 2016 pourrait être sa rampe de lancement dans tout l’Hexagone.

http://www.ouest-france.fr/sante/bien-etre/manger-vite-et-sain-au-travail-cest-possible-3995312

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

50 + = 51

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.